Rénovation

Isolation

Votre toit est-il suffisamment isolé?

C'est bien sur LA question que tout le monde se pose ou devrait se poser, alors que les obligations en la matière seront plus strictes dans les années à venir (ce sera déjà le cas en Flandre à partir de 2020). En Wallonie, on estime qu'une toiture sur deux n'est pas encore isolée. Vous pouvez procéder vous-même à quelques vérifications. Votre toit n'est pas gelé par grands froids? Des stalactites y pendent ou encore la neige y fond très rapidement? Vous avez des traces récurrentes d'humidité au plafond, sur les murs, des moisissures ou même des mauvaises odeurs lorsqu'il pleut quelques heures? Ce sont autant de signes d'une isolation insuffisante.

Que faire? L'idéal est de faire appel à un professionnel, qui réalisera un bilan thermique. Il analysera l'état de l'isolation de votre toiture, vous donnera un diagnostic précis et un aperçu des éventuels travaux à réaliser pour améliorer l'isolation. S'il n'est pas question de mettre votre toiture à une certaine norme (puisqu'il n'y en a pas encore), le professionnel vous guidera pour vous permettre de gagner tant en qualité de vie qu'en termes énergétiques.

Isolation par l'extérieur

Si vous faites réaliser une rénovation de toiture, vous pouvez aussi investir dans l'isolation de toiture par l'extérieur. Ce qui est utile quand le côté intérieur du toit est déjà fini et/ou que vous ne voulez pas perdre d'espace à l'intérieur. De plus, la toiture est mieux protégée contre les fluctuations de température. Dans ce cadre, on utilise souvent des panneaux isolants durs (Power roof). Les vieux panneaux de toiture peuvent éventuellement être récupérés, mais la finition avec ces derniers peut causer des difficultés.

Prime à l'isolation

L'isolation d'un toit fait aussi partie des travaux subsidiés par la Région wallonne. Cela ne concerne que les logements qui ont connu une première occupation en tant que logement il y a vingt ans minimum. Avant de réaliser les travaux et de bénéficier de la prime, il est cependant obligatoire d'envoyer à l'administration le formulaire “Avertissement préalable” (voir lien ci-dessous). Les travaux devront alors être réalisés dans les deux ans à partir de la réception du document.

A noter que le montant de la prime ne peut excéder 70% du montant de la facture. Cela concerne donc l'isolation thermique du toit, avec une résistance thermique égale ou supérieure à 4,5 m2 K/W. Depuis mars 2018, le montant de la prime pour l'isolation du toit (par un entrepreneur) a triplé en Wallonie, et est passé de 5 à 15 euros/m2 (et de 15 à 45 euros/m2 pour les bas revenus), alors que la superficie maximum du toit concernée par cette prime a également augmenté (de 100 à 150m2). La Wallonie est la seule Région du pays qui offre encore un avantage fiscal pour l'isolation d'un toit. La réduction d'impôts se fait au taux de 30% sur les dépenses réellement effectuées. Cet avantage est plafonné à 3.200 euros. Pour rappel, pour bénéficier d'une prime, la demande doit être introduite dans les quatre mois suivant la facture finale.

Ces petits travaux bon marché...

En matière d'isolation, la toiture reste l'élément principal de l'habitation, celui qui vous fera gagner le plus en matière de réduction de coût énergétique. L'isolation du logement dans son ensemble, et donc aussi des murs et des sols, est bien sûr l'idéal, mais cela représente un investissement et des travaux conséquents, qui doivent être mûrement réfléchis. Avant l'hiver, on peut cependant réaliser quelques interventions faciles et bon marché en la matière.

1. Isoler les tuyaux de chauffage.

Les tuyaux d’eau chaude qui traversent des pièces non chauffées agissent comme des petits radiateurs en perdant de la chaleur. Pour un tuyau d’un pouce avec de l’eau à 70°C, la perte équivaut à une ampoule de 60W tous les mètres ! Pour 5 mètres de tuyaux cela représente une perte de 50 €/an. On peut facilement résoudre le problème : il suffit d’emballer au plus près les tuyaux avec un manchon en mousse, d'une épaisseur au moins équivalente au diamètre du tuyau.

2. Isoler le plancher du grenier et le plafond de la cave.

25 à 30 % de la chaleur s’en va par le toit. Isoler le plancher de la surface froide du grenier (s'il n'est pas aménagé) réduit donc considérablement les pertes. Par ailleurs, il sera plus agréable de marcher sur le plancher au-dessus de la cave si le plafond de celui-ci est isolé.

3. Panneaux réflecteurs sur les radiateurs.

Quand un radiateur est placé contre un mur non isolé, une partie de la chaleur va passer à travers ce mur. On peut réduire le gaspillage d'énergie en plaçant derrière le radiateur un panneau réflecteur, composé d'une couche d'aluminium et d'une fine couche d'isolant, ce qui ramène une partie de la chaleur vers la pièce. Le coût du réflecteur (5€/m2) est amorti en un hiver.

4. Réduire les courants d'air.

Le moindre courant d'air peut provoquer des pertes considérables en matière de chauffage, chaque ouverture colmatée étant l'équivalent de 10, 20... ou même 40 euros épargnés chaque hiver, en fonction de l'importance du courant d'air. Il faut donc veiller à bien isoler quelques endroits tels la boîte au lettres (si elle se trouve sur la porte d'entrée) en installant une brosse ad-hoc; la porte qui mène à la cave ou au garage, en plaçant un bas de porte brosse ainsi qu'un joint isolant sur le pourtour du chambranle; la hotte, en installant un clapet anti-retour à la sortie du tuyau d'évacuation. Tous ces gestes ne remplacent cependant pas une isolation en bonne et due forme des murs et sols, qui vous fera gagner également en confort de vie à long terme.

Prime à l'isolation des murs

La rénovation de l'isolation des murs fait, tout comme les toits, aussi partie des travaux subsidiés par la Région wallonne, un nouveau régime étant en place depuis le 1er mars 2018. Et ce dans les même conditions préalables, votre logement devant avoir connu une première occupation comme logement il y a vingt ans minimum.

L'isolation thermique des murs doit être réalisée par un entrepreneur, qui connaît les coefficients de résistance thermiques à respecter pour que vous bénéficiez de la prime, qui ne peut excéder 70% de la facture. Cette prime sera de 12€/m2 si l'isolation est réalisée par l'intérieur, de 6€/m2 par la coulisse et de 25€/m2 par l'extérieur, avec un maximum à chaque fois de 150m2.