Rénovation

Parlons
de toit

La toiture, cela prime avant tout

"Rénover sa toiture" est un concept large. Si votre toiture n'a pas été complètement dévastée lors d'une tempête, mais simplement vieillie par le temps, vous devrez juste (faire) réaliser quelques travaux d'entretien nécessaires. Idem si vous constatez des problèmes d'humidité... qui ne sont pas généralisés.

Dans un premier temps, avant de prendre une décision à ce niveau, il faut demander l'avis d'un ou plusieurs couvreur(s) de votre région, accompagné d'un devis. Cela vous guidera sur l'ampleur des travaux à effectuer, que ce soit pour un simple remplacement de tuiles, de gouttière..., un nettoyage de la toiture, une isolation ou l'application d'un traitement (antifongique, enduit, peinture, etc.) qui permet d'améliorer l'étanchéité d'une toiture et de la solidifier. Dans de nombreux cas, ces travaux de rénovation suffiront... et vous coûteront nettement moins cher qu'un remplacement complet de la couverture!

Si votre habitation, relativement ancienne (plus de 20 ans), ne dispose pas de sous-toit, il serait cependant sage d'en faire installer un, celui-ci permettant une meilleure isolation et une meilleure protection contre l'humidité. Là aussi, référez-vous à l'avis d'un professionnel, alors qu'il existe actuellement différentes primes de la Région wallonne en la matière (voir ci-contre).

Lumière

Une rénovation de la toiture est également l'occasion de fournir davantage de lumière, ce qui est particulièrement important pour votre confort de vie quand les pièces sous la toiture sont habitées. Il existe de nombreux modèles de fenêtres de toit classique ou de lucarnes de toit, tandis que les coupoles de toit sont désormais très prisées en cas de toit plat.

Prime à la rénovation

La Région wallonne propose des primes à la rénovation pour aider les propriétaires occupants à améliorer leur logement, principalement lorsque celui-ci présente des défauts techniques ou des manquements importants. Au niveau de la toiture, cette prime est accordée lors du remplacement de la couverture (au minimum un versant de la toiture), en ce compris les lucarnes, tabatières, etc, peu importe le matériau choisi. Précisons cependant que la tuile et l'ardoise artificielle restent les couvertures de toit meilleur marché (à remplacer tous les 20-25 ans), tandis que l'ardoise naturelle est plus chère mais dure plus longtemps (50 ans minimum), sans problème notamment en matière de mousse. L'EPDM (en caoutchouc), également plus cher, a une plus grande durabilité, ne se fissure pas et est plus facile à entretenir, surtout concernant les toits plats. Le zinc convient quant à lui davantage pour les toitures courbées.

Quoi qu'il en soit, le montant de base de la prime est de 12€/m2 (max 150m2). Elle est accordée aussi en cas d'appropriation de la charpente (montant de base: 500 euros) et en cas de remplacement d'un dispositif d'évacuation des eaux pluviales (montant de base: 200 euros).

A noter que les travaux de couverture et/ou de charpente doivent être accompagnés d'une isolation réalisée avec du matériau dont le coefficient de résistance thermique est supérieur ou égal à 4,5 m2 K/W.

QUESTION

J'utilise en partie mon habitation (30%) pour ma profession ou pour mon activité complémentaire. Je veux faire rénover entièrement le toit de cette habitation. Ces travaux peuvent-ils bénéficier du taux réduit de TVA de 6%?


Oui. L'habitation est utilisée à titre principal comme logement privé, et son utilisation à raison de 30% à des fins professionnelles ne fait pas obstacle à l'application du taux réduit de TVA de 6% pour la totalité des travaux.