Des placards en ordre...
en cinq étapes

Agencer et ranger ses placards, notamment de vêtements, cela ressemble souvent à un parcours du combattant. Par où commencer? Quelles sont les solutions pour optimiser l’espace de manière efficace? Nous vous proposons ci-dessous cinq étapes pour un rangement malin... et durable des placards et penderie.

1/ Cerner vos besoins

Avant de se lancer dans l’organisation (ou la réorganisation) de vos placards et espaces de rangements, il convient de cerner dans un premier temps vos véritables besoins et vos habitudes quotidiennes. Faire l’inventaire de vos affaires (vêtements, objets, accessoires) et les classer par sous-catégories est une étape incontournable... et vous permettra par ailleurs de faire plus facilement le tri. A partir de là, vous aurez déjà une idée du volume de rangement nécessaire dans chaque pièce et pourrez déjà évacuer une partie dans des cartons, direction le grenier ou ailleurs.

Déterminez également de manière précise ce que vous désirez poser sur des étagères, mettre dans des tiroirs ou suspendre sur une tringle.


2/ Déterminer les fonctions de vos pièces

En fonction de vos habitudes, vous allez rapidement identifier les endroits où il vous manque un placard ou un espace de rangement. Le hall d’entrée est ainsi souvent un endroit propice pour soulager les armoires des chambres des différents manteaux, écharpes, bonnets, chaussures. Ce ou ces placards peuvent même se trouver dans le garage si celui-ci est directement adjacent à la maison, et que vous rentrez et sortez systématiquement par cet endroit.

En fait, la place des objets se fait en fonction du rôle que vous donnez à chaque pièce. Si vous estimez par exemple qu’on ne monte ou ne descend pas de l’étage avec des chaussures, il est paradoxal de les ranger dans les placards des chambres. A l’inverse, si vous avez besoin du miroir de votre garde-robe ou de votre salle de bains pour nouer votre cravate ou mettre votre foulard, rien ne sert de les ranger dans un tiroir ou autre dans votre hall d’entrée.


3/ Aménager en plusieurs niveaux

L’objectif est de ranger ses effets selon leurs niveaux d’usage. Nous n’utilisons la plupart du temps que quelques chemises (ou chemisiers), pulls, pantalons,... autant que ceux-ci soient facilement accessibles en permanence. Dans cet ordre idée, soulignons que:

> En dessous de 50 cm, la visibilité est mauvaise. Il faut donc placer sur l’étagère du bas uniquement des objets “de stock”, que vous n’utilisez qu’à de rares occasions.

> Entre 50 et 70 cm, l’idéal est d’avoir des tiroirs pour le linge utilisé ponctuellement (linge de maison, serviettes, etc.), et ce tant au rez-de-chaussée qu’à l’étage.

> De 70 à 150 cm, il s’agit de l’espace de rangement le plus visible. C’est donc réservé aux vêtements et équipements utilisés fréquemment.

> De 150 à 180 cm (maximum), vous avez la zone idéale pour l’accrochage de vêtements sur une tringle.

> Au-dessus de 180 cm, la visibilité redevient mauvaise. Vous pouvez ainsi stocker sur la dernière étagère des éléments légers, utilisés à de rares occasions.

> Au-delà de 2 m, gardez bien à l’esprit que vous aurez sans doute besoin d’une petite échelle ou escabeau pour accéder aux vêtements ou objets entreposés, sans faire tomber ou déplier le reste. A vous de juger ce que vous préférez, alors que, au niveau esthétique, il est bien sûr agréable d’avoir une garde-robe ou des placards encastrés jusqu’au plafond.


4/ Déterminer le métrage linéaire

Afin de définir l’espace de rangement nécessaire aux vêtements dans vos différents placards, il faut déterminer ce qu’on appelle le “métrage linéaire”, et y ajouter 25 ou 30% de place supplémentaire pour vos futurs achats dans la décennie à venir. Il y aura ensuite un roulement entre les nouveaux vêtements et ceux à retirer pour diverses raisons.

A titre d’exemple:

- une longueur d’un mètre sur une hauteur de 180cm permet de suspendre six manteaux, douze robes ou une vingtaine de pantalons.

- une étagère de 40 cm de haut accueille une douzaine de chemises, une douzaine de pantalons ou une demi-douzaine de pulls. Une largeur de 40cm (voire 50 cm pour les pantalons) est recommandée.

- des tiroirs (à compartimenter éventuellement) de 8x10 cm sont adaptés aux chaussettes, ceux de 12x15 cm aux sous-vêtements.


5/ Ranger sur mesure ou en kit

Après avoir bien pris en compte les étapes précédentes, l’aménagement de l’intérieur des placards peut se faire sur mesure, à l’aide de tasseaux et de planches. Une solution économique, mais définitive. Il existe aujourd’hui toutes sortes d’accessoires qui exploitent parfaitement les volumes : étagère rétractable spécifique pour pantalons, chaussures, porte-ceintures/cravates/ foulards/écharpes, porte-cintres pliables, panier coulissant,…

On trouve aussi des kits et des systèmes à crémaillère dans les réseaux de distribution spécialisés et dans les grandes surfaces de bricolage. A installer soi-même... après avoir bien calculé son coup au centimètre près !