Batibouw
ce que l’édition 2019
vous réserve

La grand-messe de la construction et de la rénovation, qui se déroulera du 21 février au 3 mars prochain, célèbre cette année sa 60ème édition. Dénommé dans un premier temps le “Salon International de la Construction”, ce Salon a eu lieu pour la première fois en 1960, dans le centre de Bruxelles. La célèbre tortue (créée en 1976) est toujours associée au plus célèbre salon d’exposition de notre pays, et reste une véritable référence en la matière au niveau international.

Quelque 1000 exposants de tous les secteurs, venus principalement des quatre coins du Royaume, accueilleront tous ceux et celles qui ont notamment un projet de construction ou de rénovation dans leurs cartons. Pendant les onze jours, trois thèmes seront mis en avant à travers les différents palais de Brussels Expo, où près de 300.000 personnes sont de nouveau attendues cette année.

Climat... intérieur

Ce n’est pas une surprise: Batibouw 2019 accordera une attention particulière au climat et aux changements qu’il engendre, via le thème Healthy Indoor Climate (“Un climat intérieur sain”). Depuis de nombreuses années, nous passons en effet de plus en plus de temps à l’intérieur des bâtiments, que ce soit au domicile ou au travail. Les nouvelles constructions disposent d’une très bonne isolation, mais il ne faut pas négliger non plus les progrès en matière d’aération et de ventilation. Un climat sain et un air frais à l’intérieur des bâtiments sont en effet primordiaux, une pollution atmosphérique pouvant rapidement entraîner des maux de tête, de la fatigue ou d’autres problèmes de santé. La température de la pièce (constante, entre 19° et 22°C), le taux d’humidité et la quantité d’air frais pulsé ou non doivent être bien étudiés et contrôlés.


Espace réduit

Le deuxième thème du Salon 2019 est New Way of Living. A savoir que nous devons de plus en plus tenir compte de la réduction des espaces pour vivre et pour construire. Ces dernières décennies, les maisons 4 façades en dehors de la ville étaient devenues la norme. Mais aujourd’hui, vu notamment les problèmes de mobilité, le choix se tourne de plus en plus vers une habitation en ville, que ce soit une maison de rangée ou un appartement. Ce qui permet de se rapprocher de son lieu de travail, tout en évitant les embouteillages et le coût de l’essence. Résultat: la densité de la population citadine augmente à nouveau, mais pas le nombre de mètres carrés, les espaces de vie diminuant logiquement. Par ailleurs, les terrains à bâtir deviennent plus coûteux, les nouvelles maisons étant dès lors plus petites. Les modes de vie alternatifs rencontrent également un certain succès, à l’instar des logements en copropriété, des maisons converties en maisons “kangourou” (cohabitation sur un même terrain, mais dans des espaces autonomes, de différents membres du cercle familial), maisons de soins où le terrain appartient à la communauté et l’appartement au particulier,...

Nouvelles technologies

Le troisième thème du Salon 2019 a trait au Smart Building, terme utilisé pour désigner toutes les nouvelles techniques de construction, avec comme mot d’ordre l’efficacité. Dans ce cadre, notons la mise en place du BIM, qui permet à toutes les parties participant au processus de construction (professionnels et particuliers) de recueillir leurs informations dans une base de données accessible à tous. La numérisation 3D vous permettra également de vérifier et d’ajuster au mieux votre construction idéale. Le Smart Building est également une approche plus consciente, durable et économe en matière d’énergie, à l’image de la construction circulaire, qui implique une utilisation intelligente des matières premières, des produits et des biens, ainsi que leur réutilisation. Dans une économie circulaire, les bâtiments et leurs matériaux doivent être faciles à démonter, à réutiliser ou à recycler. Et s’ils sont en plus biosourcés, c’est d’autant mieux pour l’environnement des générations futures...

Plus d’infos via www.batibouw.com/fr