INVESTISSEMENTS ET PROMOTION IMMOBILIÈRE

Faut-il investir dans la brique?


Investir dans l’immobilier. À elle seule, l’énonciation de cette phrase suffit à créer l’angoisse chez bien des particuliers.
Et pour cause: l’entreprise n’est pas une mince affaire.Pas question de petits sous, ici, c’est souvent une bonne partie de son épargne qu’on fait intervenir.En prélude de ce dossier, il convient, dès lors, de se poser la question: ai-je suffisamment l’assurance d’y trouver mon compte au final ?
À quel prix ? Pour quel investissement?
Quelles sont les raisons qui me pousseraient ou, au contraire, me dissuaderaient d’investir dans la brique ?

LES AVANTAGES :

1 Diversifier son patrimoine

En investissant dans un bien immobilier, vous en devenez naturellement le propriétaire. Cette acquisition s’ajoute donc à votre patrimoine et contribue à le diversifier (pour peu que ce dernier ne se réduise pas à ce seul investissement). C’est la philosophie qui consiste à ne pas placer tous ses oeufs dans le même panier : si on en lâche accidentellement un, on aura toujours de quoi se nourrir avec les autres.

2 Accroître ses revenus

S’il est effectué adéquatement, l’investissement immobilier permettra d’arrondir ses fins de mois en bénéficiant d’un revenu supplémentaire tiré de la location des lieux. La constance de la rentrée pourra

toutefois souffrir en cas de vide locatif ou de locataire mauvais payeur, risque qu’on n’est jamais sûr d’éviter à 100%. Si le contexte économique y est propice, ce qui est le cas depuis de nombreuses années,

le montant des loyers perçus augmentera automatiquement (il faudra juste veiller à formuler le contrat par écrit, sans spécifier ouvertement l’exclusion du principe d’indexation) chaque année sur base de l’indice

santé. Cela permet de vous prémunir contre toute éventuelle inflation.

3 Faire une plus-value

Depuis plusieurs décennies, le prix de l’immobilier ne cesse d’augmenter.

Ceux qui, par le passé, ont investi dans un bien le revendront, aujourd’hui à une somme bien plus élevée que celle déboursée au moment de l’acquisition. La courbe ne semble pas s’infléchir pour les

années à venir. Un investissement sur le long terme, donc, mais très rentable !

LES INCONVÉNIENTS :

1 Cela a un coût

L’investissement immobilier, c’est un sacré... investissement ! S’il existe des possibilités pour toutes sortes de budgets, il faut tout de même être en mesure de dégager des fonds importants pour se lancer dans

l’aventure (on ne peut évidemment pas tout emprunter, ce serait trop facile). Lorsque le budget est maigre, il convient de se rappeler la règle de diversification du patrimoine en ne succombant pas à la tentation

de placer l’ensemble de ses économies dans un même projet. D’autant que des frais supplémentaires finissent toujours par surgir.

2 Le temps mobilisé

Investir dans l’immobilier de façon classique, en tout cas ne consiste évidemment pas à débourser une somme d’argent dans un bien et n’avoir, par la suite, qu’à attendre que la rente tombe. Il faut donner de sa personne. Plus, parfois, que ce qu’on aurait naturellement anticipé. Il y a d’abord l’importante charge administrative : contrat d’acquisition, de mise en location, déclaration fiscale... Il importe de

s’acquitter de ces tâches avec parcimonie sous peine de s’attirer de nombreux ennuis ultérieurs. En

tant que propriétaire, vous serez également responsable de l’entretien et de la gestion du bien. Si vous le louez, vous serez tenu de maintenir l’immeuble en bon état en supportant, à vos frais, tous les travaux

d’entretien, d’adaptation, de réparation qui permettent de maintenir le bien dans un état conforme à sa destination initiale. Remplacement des peintures vieillies, entretien du système d’égouttage, des clôtures, réparations diverses ... une chose est certaine, vous y passerez du temps.