Maisons passives

Maitrisez votre ventilation !

Attribut incontournable d'une maison passive ou (très) basse énergie, la ventilation double flux permet d'assurer une qualité d'air optimale dans toute la maison. Grâce à ce système, vous renouvelez constamment l'air de la maison sans perte d'énergie : 80% à 90% de la chaleur de l'air vicié sont automatiquement transmis à l'air entrant. Au final, plus besoin d'ouvrir aucune fenêtre : vous n'avez plus qu'à vous installer et à profiter joyeusement de votre intérieur. Même si, parfois, certains inconvénients méritent une solution adaptée. Pour que le monde de la ventilation n'ait plus aucun secret pour vous, l'ASBL Plateforme Maison Passive (PMP) répond aux éventuelles questions que vous seriez amenés à vous poser en cas de pépin.

Que faire si ça sent mauvais dans mon logement ?

PMP : De mauvaises odeurs sont souvent le signe d’une sous-ventilation et d’un excès d’humidité. Il arrive également qu’elles soient dues au passage d’odeurs de logement à logement (via les gaines de ventilation). Vérifiez la ventilation et, si possible, augmentez le débit. Si la source est extérieure à l’habitation, améliorez la qualité des filtres ou faites modifier la prise d’air. Si vous n’avez plus de chaussette, il est grand temps de faire la lessive!

Comment savoir si la ventilation fonctionne ?

PMP : Testez les techniques suivantes : humidifier son doigt et le placer devant la bouche de ventilation, placer une bougie devant la bouche, placer un sac devant la bouche et regarder s’il gonfle, placer son oreille à côté de l’appareil et vérifier que le bouton est allumé.

Est-ce que je peux boucher ma ventilation ?

PMP : NON! MALHEUREUX, JAMAIS! Mais pourquoi vouloir boucher la ventilation ? ! Chercher la cause (inconfort acoustique ? Sensation de courant d'air ? Incompréhension de l'utilité du système?) et, éventuellement, faire venir un spécialiste.

Ma ventilation fait du bruit !

PMP : Ça peut arriver. En général, le bruit augmente avec la vitesse de fonctionnement de l’appareil. Les origines peuvent être diverses : vibrations au sein de l’appareil (mauvaise conception), fixation de l’appareil, absence de silencieux dans le circuit, qualité du réseau de gaines (formes, tailles, positions), réglages et qualité des bouches. L’amélioration passe très souvent par l’intervention d’un spécialiste.

Que se passe-t-il si je ne change pas mes filtres ?

PMP : Ils vont s’encrasser. Du coup, l’appareil va s’encrasser aussi et consommer plus. En un an, la consommation énergétique sera supérieure au coût des filtres! Que vos filtres soient changés ou pas, cela ne vous permettra pas de réaliser une économie.

Ça dégradera uniquement la qualité de votre air.

Est-ce que je dois couper ma ventilation quand je pars ?

PMP : Non, même si ça peut être une économie d’énergie. Attention au mobilier et objets présents dans le logement car ils sont souvent une source importante de pollution interne: maintenir la ventilation à la position minimale permet d’éviter l’accumulation de polluants.

Que faire si l’air est trop sec ?

PMP : Un air trop sec est souvent un indicateur d’une trop intense ventilation. Vérifiez la ventilation. Si possible, diminuez le taux de ventilation. Si ce n'est pas possible, ajoutez des sources d’humidité : des plantes, des humidificateurs … diminuez la sensibilité des bouches. Finalement, adaptez l’horaire.

Pour de plus amples informations, rendez-vous sur le site de PMP : www.maisonpassive.be