Aménagement extérieur et jardin

Barbecue :
le rendez-vous estival

Que vous soyez amateur de bons repas ou que vous aimiez tout simplement retrouver vos amis lors de chaudes soirées d’été, vous chérissez à coup sûr la période des barbecues entre amis. Archétype des retrouvailles faciles à organiser – un SMS du genre « Salut tout le monde, BBQ chez moi ce soir. Apportez votre viande et vos boissons. Amoureux et amoureuses bienvenus. » et l’affaire est dans le sac –, ces soirées sont également une bonne occasion de profiter de votre jardin en bonne compagnie. De l’humble coupole d’acier sur trépied aux cuisines d’extérieur full équipées, ce n’est pas la taille qui compte, mais la qualité de la cuisson et la bonne ambiance à table.Les vrais de vrais vous diront qu’il y a deux genres de barbecues : ceux au charbon de bois et ceux qui ne valent pas la peine de mentionner. Ce schisme catégorique est un peu excessif, car les modèles électriques et au gaz ont des avantages qui peuvent séduire ceux que l’authenticité laisse de marbre.Le barbecue électrique est fait pour ceux qui ont la phobie du feu, mais, surtout, est le plus facile d’utilisation. Un interrupteur à actionner et, voilà !, on peut lancer la cuisson ! Prévoyez une rallonge, par contre. Certains modèles proposent plusieurs modes de cuissons en plus du gril, tels que la pierrade ou la plancha, ce qui en fait un bon complément au barbecue classique, ainsi qu’une bonne alternative quand il n’y a que deux ou trois convives ou un moyen de poursuivre la cuisson à l’intérieur lorsque la pluie joue les trouble-fête.Le gaz est à mi-chemin du charbon et de l’électrique : la cuisson est facilement modulable, mais reste un équipement exclusivement d’extérieur. Il nécessite quelques entretiens pour les brûleurs et un approvisionnement en bombonnes de gaz.Plus besoin de présenter le barbecue au charbon de bois : on l’oublie en hiver et il suffit de le sortir pour qu’il soit prêt à l’emploi. Reste à s’occuper de l’allumage et, surtout, de rester attentif vis-à-vis des enfants et des animaux qui tournent autour du feu. Au niveau du goût, il reste inimitable.

Quel revêtement pour ma terrasse ?

Point central de votre extérieur, sans faire véritablement partie du jardin, la terrasse est l’endroit où vous passerez le plus de temps en dehors de votre maison. Elle mérite le meilleur choix pour son revêtement, pour qu’elle soit aussi agréable au pied qu’à l’œil.

Le carrelage,

accessible et polyvalentRésistant à la météo de la Belgique, le carrelage est plutôt facile à entretenir. Les dalles vieilliront bien, ce sont les joints qui devront être soignés de temps en temps. Mélange d’argile et de silice, le grès cérame est très populaire sur les terrasses. Résistant aux chocs, très peu poreux et à l’épreuve du gel, ce matériau est très durable. Esthétiquement, il peut se faire passer pour une large gamme de matériaux en imitant leurs couleurs et leurs textures.

Le bois,

indémodable et vivantLe caractère organique du bois est à la fois un avantage et un inconvénient. Bien traité, il vieillira bien. Sinon, la mousse et les champignons vous attendent au tournant. C’est peu amène, mais ça risque surtout de vous faire glisser comme sur une patinoire ! Mais entre chaque entretien, quel bonheur, ces lames qui grincent paresseusement quand elles plient sous vos pieds, et la douce chaleur émise dans les soirées d’été ! Des pins abordables aux feuillus plus durables, en passant par les exotiques imputrescibles et peu communs (et donc chers), les choix et les gammes de prix sont très larges.

Le composite :

l’aspect bois sans les inconvénientsÀ l’œil, ce mélange de résine et de fibres de bois ressemble au bois, même si un examen plus attentif relèvera vite les 7 différences. Les cernes et les noeuds sont absents, et les « lames » n’ont pas les mêmes propriétés physiques. Pourquoi autant de terrasses en sont donc équipées ? Tout simplement pour une question de confort : presque aucun entretien n’est nécessaire. Certaines résines sont même traitées contre les taches !

La pierre,

hors du tempsGranit, pierre bleue, schiste... Chaque pierre a son propre caractère et changera au fil des ans. Car oui, bien que durable pour des siècles, la pierre patine et se marque au fil des épreuves que vous lui ferez subir. Elle peut surchauffer en été. La pose nécessite plus d’expertise que les autres revêtements.