Certificat PEB et audit énergétique

Chez le novice, une confusion s'opère parfois entre le certificat énergétique (ou certificat PEB) et l'audit énergétique. Si les deux notions se rapportent effectivement à une évaluation des capacités énergétiques de votre habitation, elles recouvrent toutefois deux réalités fort différentes. L'une comme l'autre est susceptible d'intervenir dans votre processus de rénovation.

1. L'audit : un préalable utile à vos travaux

Parce que bien des logements souffrent de solides carences en la matière, bon nombre des travaux de rénovation visent prioritairement à améliorer la performance énergétique du bâtiment. Il peut s'agir d'une isolation de façade, d'un remplacement de chaudière, de la pose d'un triple vitrage flambant neuf... Ces travaux représentent un investissement certain et il est parfois ardu de déterminer lequel entreprendre en premier. Pour vous aiguiller vers le choix le plus adéquat, les Régions proposent un outil facultatif : l'audit énergétique. Il s'agit d'une expertise réalisée par un auditeur agréé et dont la portée est purement informative. Concrètement, l'auditeur collectera plusieurs informations sur votre logement (plans, factures d'énergie, papiers de la chaudière...), se rendra sur place pour effectuer une batterie de tests (isolation des murs, étanchéité de l'air, performance de vos installations de chauffage, eau chaude...) et enregistrera toutes ces données dans un logiciel spécialisé favorisant leur traitement optimal. Son travail débouchera sur la remise d'un rapport qui comprendra, non seulement l'attribution d'un label énergétique, mais, surtout, une série de conseils chiffrés et détaillés vous permettant d'envisager au mieux les options qui s'offrent à vous. Si l'audit n'est pas gratuit (en moyenne 800 euros pour une maison), des primes sont attribuées par la Région wallonne (de 200 à 600 euros selon vos revenus) et par la Région Bruxelles-Capitale (400 euros).

2. Le certificat PEB : un label obligatoire en cas de transaction immobilière

À la différence d'un audit énergétique, le recours à un certificat PEB est imposé par la loi. Il s'agit d'un document qui attribue un label à votre habitation (qu'il s'agisse d'une maison ou d'un appartement). En fonction du niveau de performance énergétique des lieux – dans des conditions d'utilisation et de climat standardisées –, ce label variera du vert (très efficace) au rouge (peu efficace). « La méthode de calcul applicable évalue la performance de l'enveloppe du bâtiment (isolation thermique) et des systèmes (chauffage, eau chaude sanitaire, ventilation...). Le certificat PEB exprime la performance énergétique d'une unité PEB (maison unifamiliale, appartement ...) au moyen de plusieurs indicateurs (classe énergétique, consommations totale & spécifique d'énergie primaire, énergie renouvelable, CO2 ...) et contient des recommandations d'amélioration », explique le SPW.

Le certificat n'est obligatoire qu'en cas de transaction immobilière, c'est-à-dire lorsque vous mettez le bien en vente ou en location – à l'exception du bien vendu dans le but d'être détruit –. Des extraits significatifs doivent être mentionnés dans les publicités de vente et de location pour permettre aux potentiels acquéreurs d'en apprécier le contenu. Avant la conclusion de la vente ou de la location, le propriétaire devra fournir l'intégralité du certificat à l'intéressé. En cas de non-respect de ces obligations, vous encourrez plusieurs amendes administratives : 1000 euros pour l'absence de certificat au moment de la transaction, 500 euros si la publicité ne contient pas les extraits significatifs et 500 euros supplémentaires si le certificat n'est pas fourni avant la signature de la convention de vente. Pour obtenir votre certificat, il faudra passer par un certificateur agréé par la Région wallonne. Ces certificateurs sont recensés sur le site de la Région. Bien que le certificat ait une validité de 10 ans, il vous faudra le renouveler si vos travaux de rénovation ont porté sur l'enveloppe de l'habitation ou sur ses systèmes, afin qu'il colle effectivement avec la réalité énergétique des lieux.

Certificat PEB
14/15