Comment détecter les problèmes alimentaires
chez l’enfant ?


Les troubles alimentaires chez l'enfant/l’ado se présentent sous des formes diverses et peuvent apparaître à tout âge, même si les adolescentes sont les plus touchées…

Anorexie, boulimie, hyperphagie… Les Troubles du Comportement Alimentaire (TCA) sont l'une des principales causes de mortalité chez les jeunes. D’après les études menées, la détresse psychologique (dépression et faible estime de soi, notamment) favoriserait leur apparition. Autres facteurs aggravants : les ados inquiets de leur poids, insatisfaits de leur image, ou victimes de moqueries. L’environnement familial joue également un rôle : un parent qui démarre un régime ou incite son enfant à le faire peut également peser dans la balance. Sans oublier le manque de communication ou d’attention, qui aggrave d’ailleurs tous les types de problèmes. A noter, enfin, que les enfants anxieux sont plus susceptibles de développer des troubles alimentaires.

Quels troubles ?

  • L'anorexie : ce trouble psychopathologique consiste à lutter contre la faim et à maigrir de façon dramatique (et parfois morbide).
  • La boulimie : ce trouble se manifeste par l'ingestion excessive d'aliments, de façon répétitive et durable. Des comportements compensatoires récurrents apparaissent pour éviter de prendre du poids : se faire vomir, consommer des laxatifs, jeûner ou faire de l'exercice à outrance.
  • L'hyperphagie : il s’agit d’épisodes d'orgies alimentaires, sans pratique compensatoire pour maigrir.

Quand s'inquiéter ?

  • Lorsqu’un changement physique apparaît : amaigrissement ou prise de poids subits.
  • Lorsque l’humeur change (isolement, manque d’intérêt, difficultés d’endormissement…)
  • Lorsque l’activité physique se modifie. Les enfants et adolescents qui pratiquent une activité physique de manière compulsive sont à risque.
  • Lorsque l'enfant parle de son poids à répétition, se trouve gros(se), n'aime pas son apparence en général.
  • Quand l'enfant manifeste une faible estime de soi.
  • Lorsque l'enfant/l’ado s'engage dans un premier régime.
  • Quand la mère souffre elle-même d'un trouble alimentaire et/ou est constamment au régime.